PEINTURE ACRYLIQUE ET DÉCORS SUR BOIS, TOILE, MÉTAL.

Formatrice Hélène RICHARD

Acrylique

Objectif :
L’acrylique permet d’aborder les techniques contemporaines, le travail en épaisseur, les inclusions comme fibres de textile, gravier, se pose au pinceau ou au couteau de peintre.

PROGRAMME DÉBUTANTS :
Dans ce programme, il sera proposé un choix de techniques adaptées au niveau et à la demande de chaque stagiaire : - La technique du geste - L'effet shabby - Les craquelures - L'effet putoisé - L'effet patchwork - Le trompe-l’oeil de dentelle - La technique du chiffon et du papier roulé - Les couleurs en dégradé - Le travail au pochoir - Le faux marbre, granit, lapis lazulis - Le faux cuir (en relief) - Le décor aux tampons - La lasure et la céruse - La pose de feuilles oxydées

PROGRAMME INITIÉS :
Préparation des fonds :
Pour obtenir de bons résultats il faut préparer les fonds avec soin. Traiter les fentes, les rayures,etc. afin d’obtenir une surface lisse et uniforme. Les techniques proposées peuvent s'appliquer sur différents objets en bois blancs (neuf) sur desmeubles que l'on désire relooker.
Les effets décoratifs sur bois.

Le décor à l'encre de Chine noire ou sépia : On peut obtenir un décor raffiné avec un contraste de couleur par rapport au fond. Le travail se fait au petit pinceau et au porte plume.

Fausse marqueterie.

On doit préparer le fond à la colle de peau. Minutie et patience donnent une fausse marqueterie aussi vraie que vraie. Inclusion de textes, transferts d'images. Résultat rapide. Permet d'utiliser des motifs très complexes à peindre (visages).

Les altérations chimiques.

Avec des produits ménagers : eau de javel, vinaigre. Sur des feuilles de cuivre ou d'aluminium.

Craquelure finale.

On est plutôt habitué à ne faire craqueler que le fond avec un médium entre deux couches de peinture. Cette méthode de craquelure finale fait craqueler à la fois le fond et le décor. Très fine, elle nécessite ensuite une patine.

Dernière MAJ, le 23 janvier 2015contact webmaster © CEDTE 2014