PEINTURE DE STYLE SUR VITRAIL :
Formatrice Corinne FLANET

Peinture sur vitrail

Objectif
Ce stage propose une initiation à la peinture sur verre traditionnelle sur vitrail : Grisaille, émaux, jaune d’argent. Il s'adresse en priorité à des personnes maîtrisant les bases du vitrail hors peinture, acquises lors d'un stage (conception, coupe, montage en plomb ou Tiffany).

PROGRAMME :

GRISAILLE :
La grisaille est constituée d'un pigment (oxyde métallique) et d'un fondant vitrifiable. Opaque, elle est utilisée depuis le Moyen-Age pour réaliser le trait et les modelés sur des verres transparents de couleur ou incolores.

Elle est mélangée à un diluant (eau, vinaigre, ...) et un liant (gomme arabique, essence grasse, eau sucrée, etc. Le travail à l'essence et à l'eau sucrée ne sera pas abordé dans le cadre de cette initiation). Le verre subit ensuite une cuisson à 630°C.

Il s'agira ici d'acquérir les bases d'utilisation de la grisaille :
- Préparation de la grisaille. Palette pour le trait et pour les modelés.
- Apprentissage du trait au vinaigre et gomme arabique (ligne droite, quadrillage, ronds, volutes). Application sur des modèles simples type XIIIe siècle (tête, drapés, ornementation).
- Approche des demi-teintes et du modelé. Blaireautage, putoisage, éclairages à la brosse, au petit bois, à la plume. Application sur des modèles type XVIe siècle.

ÉMAUX, JAUNE D'ARGENT :
- Les émaux et le jaune d'argent permettent de colorer un verre transparent et de disposer de plusieurs cou- leurs sur une même pièce de verre, en limitant ainsi l'utilisation du plomb.
- Le jaune d'argent est apparu au XIVe siècle. Il est constitué d'un sel d'argent mélangé à un cément. Les sels d'argent diffusent dans le verre en profondeur lors de la cuisson en lui donnant une teinte jaune à orangé selon la nature du sel d'argent et les paramètres de cuisson.
- Les émaux sont apparus au XVIe siècle. Il s'agit de couleurs vitrifiables translucides ou transparentes consti- tuées d'un verre de couleur finement réduit en poudre. Ce verre contient peu de silice pour abaisser son point de fusion vers 580°.
- Il s'agira ici de s'initier aux techniques de base d'application du jaune d'argent et des émaux (application «à la goutte»).
D'autres techniques d'application des émaux seront évoquées : utilisation de fondant, aéro- graphe. Application sur un motif floral ou oiseau, qui permettra de synthétiser l'ensemble des techniques abordées au cours du stage.